Disparition de "Jaff" Roland Jaffrelot

27.01.2019

Disparition de notre Père Jaff (Roland Jaffrelot)

S'est en ce beau dernier dimanche de Janvier, comme à d'accoutumier, devant l'écran d'Equidia pour un nouveau Prix d'Amérique sportif, qu'une annonce térrible nous a choquée :

Notre Père Jaff vient de nous quitter à l'âge de 69ans.

C'est à lui que nous devons l'immense joie de nos premiers trotteurs, mes parents ont démarrés chez Jaff tout debut des années 1980, avec une très grande reussite dans le sud de la France, devenant même l'un des plus gros propriétaire du sud.

Il a bercé toute mon adolescence, j'allais aux courses avec mon père, nous allions souvent voir trotter nos chevaux à Cagnes sur Mer, à Brignole. Roland a meme appris à ma mère à driver un cheval, mon père non il en avait peur, moi à cette époque je n'aimais pas spécialement les courses.

Les joies que mon père avaient au travers de ses nombreuses victoires, acquises par Roland, avec entre autre le Roi de Vivaux "Quito D'Avril", les Quadiocha, Rhéa D'Em et surtout par son entremise l'acquisition de Taja Du Vivier, qui fut une bonne compétitrice et qui allait devenir notre base de notre élevage, devenant la mère de notre crack maison JOYAU D'AMOUR (gagant d'un magistral Prix de Cornulier), mais aussi 2ème mère de Laura d'Amour, pour ne citer qu'eux. 

Par leur amitié d'antan, mon père lui avait permis d'acquérir les terres varoises, alors que ceux ci étaient encore plantés de vignes, et lui à monté les premiers boxes en posant le 1er agglo de son haras de Saint Julien à la Celle (83), Haras qu'il venait de vendre recemment pour profiter tranquillement, sans stresse, de son nouveau statut de retraité, statut qu'il n'aura malheureusement pas profité.

Je ne sais combien de fois il invitait ma mère à venir dans son nouveau pays d'accueil CUBA, elle n'accepta jamais. 

Il est parti seul, sans faire de bruit, et nous laissera son sourire indélébile sur son visage.

Adieu Père Jaff va rejoindre le père Truss, vous avez bien des choses à vous dire.